bumbac-single

COTON

Délicat avec la peau sensible il prévient l’apparition des irritations, des démangeaisons et des inflammations.

Également appelé par les indiens antiques «l’or blanc», le coton est considéré, depuis des milliers d’années, la fibre naturelle la plus importante. La pureté du matériel et sa délicatesse au contact avec la peau rend le coton la fibre naturelle la plus utilisée dans le monde.


Le coton est le résultat de la croissance naturelle, sans pesticides, substances chimiques ou engrais synthétiques, qui pourraient être absorbées dans le flux sanguin. Il est considéré, d’ailleurs, le matériau le plus sûr et le plus sain qui entre en contact avec la peau.

Les pesticides et les produits chimiques des agricultures conventionnelles bloquent l’équilibre naturel de la peau, l’empêchant de «respirer» (par exemple l’absorption adéquate à l’humidité), souvent provoquant des irritations, inflammations, eczéma. C’est pourquoi, le coton est cultivé en utilisant des méthodes et des matériaux qui ont un faible impact sur l’environnement. “Le travail avec et non contre” la nature est le principe qui sous-tend l’agriculture écologique. Les agriculteurs s’appuient sur les engrais organiques, la rotation manuelle des cultures et n’utilisent pas de pesticides ou d’autres produits chimiques. Les champs sont fertilisés naturellement, les insectes parasites sont utilisés pour contrôler, toujours naturellement, les dommages causés à la récolte, et les mauvaises herbes sont enlevées avec la binette ou le tracteur.


L’Organisme de Certification des agricultures écologiques vérifie en permanence si les producteurs utilisent uniquement des méthodes et des matériaux autorisés dans la production écologique. Les fermes obtiennent le label écologique en utilisant le sol qui a été libre de pesticides synthétiques pendant au moins trois années consécutives.